Créer mon blog M'identifier

Après les Caraïbes et le Mexique, ELK Studios s’aventure en Chine

Le 19 juillet 2017, 19:37 dans nouveaux jeux 0

L'arrivée du printemps est toujours une période propice à la découverte des nouveautés. Sorti le 5 Avril dernier, la machine à sous Hong Kong Tower devrait certainement ravir les fans de jeux de casino. Elle a été conçue par ELK Studios une étoile montante dans l'industrie de l'iGaming. Après avoir mené les joueurs dans les Caraïbes avec le jeu « Sam on the Beach», l'éditeur met les projecteurs sur Hong Kong et au pied de ses gratte-ciels impressionnants. Le casino en ligne est le temple de divertissement par excellence pour passer de bons moments entre amis mais surtout gagner de grosses sommes d'argent.

La machine à sous Hong Kong Tower

Chaque jeu de casino en ligne a sa spécificité : Hong Kong Tower plonge le joueur dans les eaux de baie d'Hong Kong. C'est la ville qui possède le plus grand nombre de buildings dans le monde. L'arrière plan est composé d'immeubles gigantesques, de faisceaux lumineux époustouflant ainsi que de nombreuses baies vitrées. L'écran est sublimé par des symboles représentant la culture chinoise comme le Yin Yang, un 7 doré, un bonsaï, une bourrasque de vent, et plus encore. Quant à l'ambiance sonore, entre chaque tour on entend des bruitages représentant la grande ville et à chaque combinaison gagnante, une animation spectaculaire intervient accompagnée par des bruitages incroyables. Gratte-ciel, explosion de couleur vive et musique énergisante, bref on retrouve ici tout le talent du développeur suédois.

Les fonctionnalités de la machine à sous Hong Kong Tower

Cette nouvelle machine à sous permettra de gagner jusqu'à 301 650 crédits. Hong Kong Tower est dotée de 5 rouleaux et de 99 lignes de paiement qui vont aider sûrement le joueur à devenir le maître du spectacle lumineux de Hong Kong. On a une large gamme de mises allant de 0,20 € et 100 € par partie. Le symbole joker et bonus sont des fonctionnalités intéressantes : le premier peut remplacer d'autres symboles et offre 2 tours gratuits supplémentaires. Le second est un jeu bonus qui consiste à lancer « Wheels of the Sky » une roue pour récolter le maximum de crédits. En obtenant au moins 3 symboles bonus, on aura droit à la partie « Yin Yang Bonus Raffle ». Il y a également l'auto spin qui permet de lancer 10, 25, 50 ou 100 parties consécutives.

Jouer à la machine à sous Hong Kong Tower dans les casinos en ligne

Désormais, on sait que la machine à sous Hong Kong Tower est capable de nous transporter dans le show nocturne de type hong kong. Pour jouir de ce monde haut en couleur, il suffit de s'inscrire sur Chéri Casino qui est une plateforme qui répond aux exigences de tous les joueurs. Une adaptation sur mobile sera prévue et on peut donc voyager sur les hauteurs de la Perle de l'Orient à partir du Smartphone et les tablettes tactiles. Cerise sur le gâteau, ce casino en ligne propose à tous nouveaux joueurs un bonus de bienvenue de 100 % jusqu'à 100 €.

Un éditeur chinois défend les jeux en ligne

Le 13 avril 2017, 17:11 dans Humeurs 0

Les autorités chinoises ont toujours considéré comme un fléau les jeux de casino en ligne. C’est la raison pour laquelle elles traquent tous les jeux d’argent virtuels. Les paris en ligne seront selon elle un élément perturbateur de l’ordre social et économique. Face à cette accusation, un éditeur de jeux du pays a décidé de se ranger du côté des joueurs pour défendre les jeux et casino en ligne.

Les jeux en ligne en Chine

Le gouvernement chinois a mené depuis plusieurs années des campagnes pour interdire les jeux de casino en ligne sur tout le territoire. Les paris en ligne sont en effet désignés comme responsable de l’addiction de nombreux joueurs chinois et engendrent des sorties d’argent vers l’étranger. De nombreux opérateurs, de fournisseurs internet ainsi que des structures de transfert d’argent ont été sanctionnés par le gouvernement à la suite des campagnes. Cela n’a pourtant pas découragé les joueurs en ligne chinois. Ils sont de plus en plus nombreux à se tourner vers ce type de jeu pour s’amuser. Face à ce vague de critiques provenant du gouvernement et des autorités locales, un éditeur de jeu chinois a décidé de déculpabiliser les jeux en ligne. Le défenseur de ce type de divertissement a donc à son tour mené une campagne pour se ranger aux côtés des joueurs. Il a ainsi mis en ligne 3 campagnes vidéo en faveur des jeux en ligne.

L’humour au service des joueurs

L’éditeur de jeu chinois a tout mis en œuvre pour déculpabiliser les joueurs. Il a donc eu l’idée de diffuser 3 vidéos différentes pour prouver que les jeux en lignes ne sont pas des fléaux. Il a choisi le thème de l’humour pour mettre en avant les jeux de casino en ligne. Une façon qui lui permet en même temps d’attirer l’attention tout en mettant en honneur les amateurs de jeux de hasard. Dans la première vidéo, il décrit avec ironie et dérision la vie quotidienne des trois proches d’un amateur de jeu. Il a choisi pour slogan « l’enfer, c’est les autres… ». Le joueur continue de jouer sans se soucier d’eux. Il finit même par détourner la situation à son avantage en culpabilisant son entourage. La seconde vidéo met en scène une mère possessive qui empêche son fils de vivre librement. Le garçon qui se sent étouffé par l’amour excessif de sa mère ne trouve d’autres solutions que de se tourner vers les jeux de casino en ligne. La mère est ainsi accusée d'être la seule responsable du choix que son fils a fait pour avoir un peu de liberté. Une fois de plus, l’éditeur de jeu prouve que le jeu n’est pas une addiction, mais une sorte d’échappatoire. La dernière vidéo raconte la vie d’un employé qui éprouve une difficulté dans son travail. Son patron lui reproche que sa baisse de productivité soit liée à son addiction au jeu. L’éditeur de jeux prouve le contraire en avançant que son patron économise trop d’argent sur le mobilier de bureau et les primes. Il dénonce les mauvaises conditions de travail de l’employé tout en le déculpabilisant par la même occasion.

Chow Tai Fook poursuit son expansion de casino à l'étranger.

Le 15 mars 2017, 20:23 dans Société 0

Chow Tai Fook Enterprises Ltd est une société basée à Hong Kong dont les activités sont assez diversifiées : elle s’est engagée dans le développement de l’immobilier (complexe hôtelier, casinos…), du transport portuaire, de la bijouterie et même de la télécommunication des entreprises. Dirigé par la puissante famille de Cheng Yu Tung qui est la quatrième fortune à Hong Kong, Chow Tai Fook Enterprises Limited est le principal actionnaire de la société cotée en bourse, New World Development Co. Ltd. Malgré ses nombreuses activités dans divers secteurs, la société ne cesse de se développer en cherchant de nouveaux marchés à conquérir et cela soit en nouant des partenariats d’affaire avec des sociétés étrangères ou mieux en acquérant d’autres sociétés.

Chow Tai Fook veut investir au Vietnam

Comme exemple de sa volonté expansionniste, en juin dernier, la société avait rejoint Far East Consortium International promoteur immobilier à Hong Kong et aussi a soumissionné pour un projet de casino à Brisbane avec une société de casino australien, Echo Divertissement. La société a également signé une lettre d'intention en novembre dernier pour la construction d’un casino sur l'île Yeongjongdo en Corée du Sud. De plus, elle a aussi des investissements dans la Sociedade de Turismo & Diversoes de Macau (STDM). La société contrôle également International Entertainment Corp, une entreprise de divertissement.

Toujours dans cette perspective, M.Henry Cheng, directeur exécutif du New World Development Company Limited a déclaré récemment au média de Bloomberg que Chow Tai Fook Enterprises Ltd prévoit investir au Vietnam. En effet, selon les médias de la place, c’est un projet de casino qui sera implanté dans la province de Quang Nam ; et la société responsable de l’élaboration du projet est le plus grand gestionnaire de fonds du Vietnam: VinaCapital Group.

D’où viendra le capital d’investissement pour le projet de casino au Viêtnam ?

Avec un portefeuille diversifié de plus 2 milliards de dollars d'actifs sous gestion, VinaCapital est un important gestionnaire de capitaux d'investissement, leader de l'industrie couvrant entre autres les marchés de capitaux, capital-risque, l'immobilier et les infrastructures au Viêtnam. Elle intervient essentiellement dans les relations stratégiques avec les investisseurs mondiaux pour offrir des produits d'investissement : le financement, les fusions et acquisitions de même que d’autres services comme la gestion de fonds commerciaux en bourse.

En 2010, toujours dans le cadre du projet de Chow Tai Fook Enterprises, VinaCapital et Genting Berhad possédaient en commun un certificat d'investissement de 4 milliards de dollars. Cependant, en septembre 2012, Genting Berhad s’est retiré de façon inattendue, et à la date d’aujourd’hui le nom du nouveau partenaire de VinaCapital dans ce projet est tenu sous silence. M. Don Lam, directeur général de VinaCapital a, en effet, révélé lors d’un communiqué de presse tenu il y a peu temps de cela que « Le projet sera relancé par VinaCapital et ses partenaires en milieu d’année 2015 ». Par ailleurs, le gouvernement du Vietnam étudie actuellement un projet de décret permettant de réduire les obstacles réglementaires pour les promoteurs de casino dans le but d'attirer davantage d'investisseurs étrangers. Toute chose qui réconforte les dirigeants de Chow Tai Fook Group Limited dans leur projet d’expansion.

Voir la suite ≫